LA VISUALISATION CREATRICE

LA VISUALISATION CREATRICE

#carviwriter

Coucou tout le monde, je reviens comme tous les jeudi avec un nouvel article sur le développement personnel.  Alors où en êtes-vous par rapport au challenge du Jeudi passé ? Est-ce que vous parvenez à maintenir le cap ?

Aujourd’hui, je vais vous parler de la loi d’attraction.  Vous en avez sûrement entendu parler avec le film «  Le secret » qui a fait beaucoup de buzz depuis sa sortie. Cette loi stipule que vous attirez ce sur quoi vous portez votre attention. Si vous imaginez tout le temps que les hommes sont tous pareils et que vous ne tomberez que sur des mauvais, alors il en sera ainsi pour vous. Si vous vous focalisez sur vos échecs et y pensez tout le temps, vous resterez toujours dans ce cercle vicieux d’échecs. Si vous vous imaginez toujours chanceux, alors vous serez toujours aussi chanceux, vous vous direz toujours au fond de vous que vous l’êtes. Si vous vous imaginez tout le temps avoir des problèmes avec quelqu’un et que vous anticipez même sur les réponses que vous allez lui donner, alors cette situation finira par arriver. Le principe est simple, plus vous imaginez quelque chose plus vous l’attirez dans votre vie. Cela se matérialise comme par magie. Je suis sûre qu’il vous est arrivé de penser plusieurs fois à quelque chose et que par la suite cela se réalise exactement comme vous l’avez imaginé. Alors lorsque vous voulez vraiment une chose, vous devez uniquement vous concentrer sur sa réalisation et non le contraire. Pour voir un événement se réaliser dans votre vie, il faut le visualiser. C’est scientifiquement prouvé. Nous attirons ce à quoi on pense le plus.

Après, il y a deux manière de visualiser : la visualisation passive et celle active. Visualiser de manière passive signifie qu’on se voit faire l’action de loin tandis que la visualisation active implique qu’on se sent faire l’action. Dans le premier cas, nous sommes spectateurs simples  tandis que pour le second cas, nous sommes des acteurs. La visualisation active est celle qu’il faut toujours faire. Alors c’est vrai qu’on doit viser haut mais pour commencer, il faut visualiser des choses très simples, que vous trouvez possibles. C’est important car si vous visualisez quelque chose que vous croyez impossible ou irréaliste, alors il y aura des blocages qui vous empêchent d’y arriver. C’est là que se situe l’importance de croire en l’existence et la possible réalisation de ce qu’on veut. Lorsque vous faites une commande d’un produit qui doit vous être livré dans trois jours, au bout du troisième jour lorsque vous voyez la voiture de livraison devant chez vous, vous savez déjà ce qui va en sortir. Vous devez avoir le même état d’esprit lorsque vous visualisez. Vous devez être convaincus que cela va arriver. D’où l’importance de commencer par des choses simples. A force de les matérialiser, votre degré de croyance augmente et vous pourriez aller plus loin.

La visualisation nécessite une détente totale. Prenez bien le temps de vous relaxer avant tout. Videz votre esprit, inspirez et expirez toutes les tensions de votre corps.

Pour aiguiller votre sens de la visualisation, je vais vous présenter un exercice que j’ai vu quelque part et que j’ai moi-même déjà appliqué.

« Nous nous installons dans une position confortable. Nous prenons quelques profondes respirations, afin de détendre doucement toutes les parties de notre corps, les unes après les autres. Nous calmons notre mental, et lorsque nous nous sentons lâcher prise, nous pouvons commencer la visualisation.

Nous allons tout d’abord visualiser une pomme. Une belle pomme colorée, qui vient tout juste d’être cueillie. Sa couleur est intense, brillante, flamboyante. Sa forme est harmonieuse, arrondie. Nous observons sa taille. Cette pomme est magnifique. Nous voyons.

Puis nous la prenons dans nos mains. Nous la touchons, la caressons, la tâtons. Nous sentons sa texture, douce et parfois un peu granuleuse par endroit. Nous la soupesons, elle est lourde, nous pouvons sentir son poids dans notre main. Nous touchons.

Puis nous rapprochons la pomme de notre nez. Nous sentons son parfum, il est doux et un peu acide. Cette délicieuse odeur titille nos narines, nous inspirons profondément, son parfum éveille en nous de merveilleux souvenirs. Nous sentons.

Ce parfum nous ouvre l’appétit, alors nous croquons à pleine dent dans la pomme. Nous entendons un bruit sec et craquant. Ce bruit nous est agréable, et reconnaissable car unique. Nous entendons.

Nous mâchons lentement ce morceau de pomme, un délicieux arôme envahit notre bouche, nos papilles sont en joie. Le goût de cette pomme est divin, parfait, nous apprécions sa saveur. Nous nous délectons de ce repas. Nous goûtons.

La méditation est maintenant terminée. Nous avons utilisé notre visualisation créatrice pour donner vie à cette pomme, en faisant appel à nos cinq sens: la vue, le toucher, l’odorat, l’ouïe et le goût.

Cette technique est puissante, nous pouvons nous entraîner régulièrement et ainsi développer nos capacités de visualisation créatrice.

Nous pouvons remplacer la pomme par d’autres supports de visualisation, notre imagination est sans limites. »

Faites cet exercice, le matin au réveil et le soir au coucher. Jeudi prochain, nous expliquerons pourquoi à ces moments précis.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>