Chapitre 4

Chapitre 4

Chapitre 4

Les deux jeunes filles arrivèrent en boîte. Le petit copain de Sally, Momo, les retrouva à l’entrée et les introduit dans la salle tandis qu’il y avait une longue file à l’entrée. C’était l’un des derniers week-ends avant la rentrée et beaucoup de jeunes de leur âge voulaient aussi en profiter au maximum. Les derniers jours de fête représentent toujours une occasion pour ces jeunes de s’adonner à tous les excès. Comme si c’était la dernière fois de leur vie qu’ils avaient cette occasion. Il suffisait de voir comment les filles étaient habillées. C’était à la robe la plus courte, les tenues les plus décolletés, les plus moulantes, les cheveux les plus longs, le maquillage le plus coloré etc.

La boîte était déjà bondée malgré la foule qui attendait encore dehors. C’était incroyable. En même temps cela était tout à fait normal puisque c’était la boîte la plus fréquentée de la ville. Les  gérants misaient sur l’innovation afin d’attirer le maximum de clients. Ils organisaient des soirées à thème tous les mois. Le cadre est extraordinaire, presque féérique. Les lumières étaient disposées de telle sorte que dès qu’on y entre, on a l’impression d’être dans un autre monde. Il y avait un bar très sophistiqués, une piste de danse, un étage, une mini scène pour les artistes qui viennent s’y produire, un espace où se trouve les salons réservés, des salons VIP qui sont très bien cadré et où les occupants ont une vue sur toute la boîte. Ils ont une manière spéciale d’accueillir les VIP, ils offrent plein de cadeaux et leur font se sentir  importants, tout ce qu’ils aiment quand ils vont à ce genre d’endroit. Lorsqu’ils arrivent, le DJ annonce : « Un tel est ici, Applaudissez très fort ». Ce qui fait exploser la salle. Et une fois bien installé, les serveuses commencent à leur amener leurs cadeaux. Ça allait de la bouteille de boisson aux petits amuse-gueule, ils étaient vraiment très créatifs. Parfois, lors des occasions d’anniversaire, ils amènent carrément un gâteau qu’ils commandaient aussitôt à la pâtisserie qui se trouve en face de la boîte. Ils se donnaient corps et âme pour cette activité. Ils faisaient l’impossible pour leurs clients et cela payait chaque jour de mieux en mieux.

Momo avait réservé une place VIP pour Aicha et Sally. Cette dernière était enchantée et se trouvait parfaitement dans son élément. On leur apporta des boissons non alcoolisés. Momo était accompagné d’un de ses amis, Jean. Ils ont toujours été ensemble depuis tout petits. Leurs familles respectives se connaissaient. En gros, ils ont grandi ensemble et ont même ouvert cette boîte ensemble. Ils ont toujours été terribles, alors cela était étonnant qu’ils arrivent à réaliser tant de choses. Leur entourage leur avait prédit qu’ils n’iront pas loin mais l’union fait la force et la foi peut soulever des montagnes.

  • Coucou mon amour dit-il en embrassant sa dulcinée

Jean  s’assis aussi. Les deux jeunes filles se trouvaient entre eux.

Momo : Je vous présente Jean, mon ami d’enfance, toi il te connaît déjà mais pas encore ta copine

Sally : Ah j’oubliais, je vous présente Aicha, ma meilleure amie

Jean et Momo : Enchanté !

Momo : Bienvenue Aicha ! Sally m’a beaucoup parlé de toi, t’es très belle !

Jean : Oh oui, elle est très belle !

Aicha : Merci

Elle était gênée. Qu’on lui fasse des compliments dans ce genre d’endroit, elle ne savait trop comment le prendre.  Elle aussi, elle le trouvait  très beau. Il était grand, un peu barbu, le sourire parfait, ni trop musclé ni gringalet non plus, très charismatique. Il était très bien habillé sans trop en faire. La juste mesure. Aicha bavait presque en décortiquant chaque détail de son corps et de ses gestes jusqu’à ce qu’elle tomba sur son regard qui la déshabillait aussi. A ce moment-là, si elle avait pu s’enfuir se cacher quelque part où personne ne la verrait, elle l’aurait fait, tellement elle était gênée. Elle détourna le regard et tenta autant qu’elle le pouvait de rester le plus calme possible. Une vague de chaleur envahit son corps, elle eut envie de se gratter partout. Mais elle mit ces réactions sous le compte de l’ambiance de la salle. Stupide Aicha !!

Les quatre amis essayaient tant bien que mal de discuter avec cette ambiance déjantée.

De temps en temps, des femmes très court-vêtues venaient s’asseoir à côté de Momo ou de Jean. Elles s’amusaient un peu trop selon Sally, elles riaient aux éclats, dansaient, collaient ces hommes. Cela l’a énervée mais elle a gardé son calme pour ne pas sortir de ses gond. Elle en parlerait plus tard.

Ils restèrent ainsi, à boire, discuter, regarder les gens danser sur la piste, les serveurs faire des va et vient, les filles se trémousser jusqu’à ce que tout d’un coup tout s’est arrêté. Des spots lumineux sont allumés tour à tour au niveau des coins de la boîte et un grand écran au fond de la pièce, juste au niveau de la petite scène , s’alluma aussi et on y vit des chiffres s’afficher : 10, 9, 8 , 7, 6, 5…

Un compte à rebours !! Tout le monde répétait en cœur : «…5,4,3,2,1,… ». Et une fois le décompte terminé, des tas de jeunes  femmes habillées en petite robe et pieds nus, fusant de partout montèrent sur la scène exécutant une chorégraphie. C’était dément ! La salle chauffait et l’ambiance était à son paroxysme. Même à la fin de la chorégraphie,  les gens étaient surchauffés. Sally et Momo était déjà dans la foule. Il ne restait plus que les deux autres à leur place. Au milieu de ce rush, Jean invita Aicha à aller danser, histoire de détendre un peu l’atmosphère entre eux vu qu’Aicha ne parlait pas trop et se contentait de contempler le spectacle devant elle. Elle se rendit compte que derrière son caractère calme et responsable, c’était un danseur né. Il se débrouillait très bien. Il lui dit même : « Non, tu ne sais pas danser ça ?? Non attends, je vais te montrer, c’est comme ça… ». Et il s’activait sur la piste. Cela faisait rire Aicha, elle ne pouvait plus s’arrêter. Elle devenait de plus en plus détendue. A un moment donné,  tout le monde se mit en cercle et des couples dansaient à l’intérieur. C’était…vulgaire. Jean proposa à Aicha : « On y va ? ». Elle s’enfuit direct. Il se mit à la poursuivre dans ce beau désordre. Elle crut l’avoir semé quand quelqu’un tapota son dos, c’était lui. Il le tira par la main et lui dit sur un ton ironique : « cette fois-ci, tu ne m’échapperas pas !». Il n’eut pas le temps de continuer son geste. Sally était déjà dans la place avec Momo. Ce dernier le souleva et mis ses jambes autour de ses hanches. Ils ont dansé dans cette position au moins pendant 30 secondes, les 30 secondes les plus longues de la soirée pour Aicha, c’était insoutenable pour elle. Elle ne comprenait rien. Comment ils pouvaient faire ça devant tout le monde sans gêne ? Jean éclatait de rire lui, d’ailleurs comme presque tout le monde. Tout le monde était surexcité. Aicha se demandait ce qui se passerait s’ils restaient encore dans cette boîte, qu’allaient-ils encore voir ?

Aicha et Sally se sont très bien amusée et la soirée a été superbe en dehors de la partie où les deux tourtereaux dansaient dans le cercle. Vers 5 heures du matin la boîte commençait à se  vider petit à petit et Aicha demanda à Sally quand allaient elles rentrer finalement.

Elles décidèrent ainsi qu’il était temps de quitter. Elles prirent congés les deux amis les accompagnèrent à la porte.

  • Les filles, chaque fois que vous reviendrez, vous serez les bienvenues, on va bien s’amuser, dit Momo
  • T’en fait pas mon chéri, on reviendra dit Sally, joyeuse

Aicha voulut contester mais elle n’eut pas le temps, car Jean en rajouta,

  • On pourrait se prendre une glace un de ces quatre, ce serait sympa
  • Oh superbe idée, dit Momo, euphorique
  • Moi je suis partante à 100%, on pourrait le faire avant la rentrée

Puis tout le monde se retournait vers Aicha attendant qu’elle réagisse.

  • D’accord…, dit-elle, Coool !

Elle ne sut plus trop quoi ajouter. Après tout, cela ne lui coutait rien de sortir un peu avant la reprise des cours. En plus elle s’entendait un peu avec Emile, elle voudrait bien le revoir juste pour papoter. Discuter, s’amuser un peu, pas plus.

Sur le chemin du retour, les commentaires allaient bon train :

  • Hey Sally, t’as aucune retenue, c’est comme ça que tu danses avec ton chéri devant tout le monde !
  • Ooooh ! toi restes comme tu es, coincée comme ça, tu ne retiendras jamais aucun homme !!
  • Heeey Sally !
  • Nous, on vit la vie !! et puis toi, je t’ai bien vu avec Jean, tu crois que je suis dupe !
  • Mais noooon, arrêtes !
  • J’ai vu comment tu l’as regardé et comment lui il t’a regardée aussi, comment vous vous êtes amusés !!
  • C’était visible à ce point !
  • Je ne me trompe jamais sur ce genre de chose ! Hum ! peut-être que tu vas enfin te caser !
  • Ne mettons pas les charrues avant les bœufs, on s’est vu, on s’est bien amusé, sans plus, évitons de forcer les choses !
  • Hum, on verra bien, tu reviendras me dire que j’avais raison

Elles arrivèrent chez Sally, se changèrent rapidement puis le chauffeur déposa Aicha qui plongea dans son lit épuisée, le maquillage encore sur le visage. Elle fut réveillée à midi par sa mère qui lui fit plein de remontrances sur le fait qu’elle soit rentrée tard, lui reprochant de ne pas avoir fait sa prière matinale. Elle mentit qu’elle était chez Sally.

« Sally !! Toujours Sally ! Mais ouvres les yeux ma fille, cette fille va t’entraîner dans un gouffre, comment tu fais pour ne pas te rendre compte que vous n’êtes pas pareilles, elle a un rythme de vie qui n’est pas la tienne ! » Lui dit sa mère

Elle le savait très bien. Elle savait au fond d’elle que son amie n’était pas recommandable. Elle vivait la vie à pleine dent, peu importaient les conséquences, l’essentiel pour elle c’était son apparence, le matériel. Même ses études, elle ne les prenait pas au sérieux, elle ne voulait juste pas redoubler de classe. Mais Aicha adorait cette fille, c’était son amie. Elle se voyait mal avec d’autres meilleurs amis. Elle aimait son caractère euphorique, qui aime les mecs et qui est à fond sur tout.

Elle avait l’impression de puiser en son amie cette audace qu’elle n’a jamais eu. Eh oui, Sally était audacieuse, ambitieuse mais ne voulait pas faire plus d’effort que ça elle avait envie de réussir. Elle était super joyeuse, excitée, à plein temps. Elle était son opposée. Aicha pouvait être très serviable, s’engager dans les activités sociales mais elle voulait toujours être réglo dans tout ce qu’elle faisait. Même en relation, elle voulait être fidèle, exclusive tandis que sa copine pouvait collectionner plusieurs mecs et soutirer à chacun d’eux de l’argent. Elle en avait deux autres mais avec Momo, elle voulait changer, c’était le seul qu’elle ait réellement aimé. Elle n’en revenait même pas.

Après leur soirée en boîte, elle s’était violemment disputée avec lui au téléphone lui reprochant le fait que les filles le collaient un peu trop. Elle lui disait que si elles osaient le faire comme ça devant elle c’est parce qu’il ne la respectait pas et que peut être elle ne comptait pas assez pour lui. Il s’était défendu, disant qu’il ne les connaissait même pas et que c’était dans leurs habitudes de faire ça. Il a juré que ces filles n’étaient rien pour lui et cela a rassuré Sally.

Ce n’était pas son genre de se disputer avec un homme, Sally se contentait uniquement de le jeter après lui avoir pris beaucoup d’argent. Tantôt, elle disait qu’on l’a mariée de force, tantôt elle créait une histoire énorme et en profitait pour lâcher le mec. De plus, elle n’a jamais eu besoin de donner son corps pour quoi que ce soit, elle était tellement astucieuse.

Mais parfois on croit maîtriser sa vie mais on se rend compte qu’on ne maîtrise absolument rien. La seule chose qu’on contrôle, c’est son envie, son souhait. Le reste arrive petit à petit et on se retrouve, à un moment donné à un endroit et on voit qu’on a parcouru tout ce chemin pour arriver là.

Le Samedi arriva, c’était le jour où Aicha, Sally, Momo et Jean devaient se retrouver pour prendre une glace…

 

Restez connectés pour voir la suite de cette histoire lundi à 11 heures piles !!

Allez voir les nouveaux auteurs de Carvi Writer sur le site www.carviwrite.com et restez à l’écoute pour le tome 2 de « l’autre côté de l’amour » dont la date de sortie vous sera très bientôt communiqué. Très bonne lecture !!!

 

#CarviWriter

#NouveauxAuteurs

#LautreCoteDeLamour

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>