Chapitre 14

Chapitre 14

Salut tout le monde, désolée pour cette absence d’une semaine, je vous reviens finalement avec le chapitre 14 d’Incomprise. Il était temps, on va reprendre notre rythme Lundi-Jeudi. Après tout, c’est la vie ! Il y a une fin à tout. Alors, reprenons là où on s’était arrêté !

Chapitre 14

Vers 19 h 15, il arriva chez Sally, sonna à la porte, elle ouvrit et il était bouche bée. Elle se mit à tourner lui en mettant plein la vue.

  • Comment tu me trouves ?
  • Sally, c’est comme ça que tu comptes t’habiller pour aller à un dîner d’affaire ?
  • Mais oui, pourquoi ?
  • Non mais, tu vois bien ce que tu as porté ? c’est trop décolleté ça !
  • Mais tu as toujours aimé ça non ?
  • Oui, mais là, nous allons à un dîner d’affaire, cela n’a rien à voir avec les soirées en boîte ! où est ce que t’as mis l’argent que je t’ai donné ? combien cela t’as couté cette robe?
  • Je me disais bien que tout ça n’était pas gratuit, c’est pour après faire des décomptes que tu m’as donné cet argent ?
  • Non mais de quoi tu parles ? Ce n’est rien ce que je t’ai donné !! je te dis juste que ce genre de robe n’est pas fait pour ce genre d’événement, où vas-tu chercher toutes tes idées ?
  • Ok, je vais aller me changer, dit-elle avant de se diriger en toute vitesse vers sa chambre

Entre parenthèse, Sally habitait seule, elle avait laissé sa famille à Saint louis afin de venir s’installer définitivement à Dakar après le bac. Durant le collège, elle passait chaque année scolaire chez un de ces oncles à Dakar et une fois le premier diplôme en poche, elle avait décidé de s’émanciper. Cela n’enchantait guère ni sa mère, ni son oncle mais qu’y pouvaient-ils. Sally était une tête de mule.

La soirée s’annonçait déjà mal. Sally était sur les nerfs. Elle avait tellement souffert pour se faire belle. Elle avait passé toute sa journée à se préparer pour la soirée. Elle se changea rapidement sans enthousiasme et mis une autre robe noire à manche longue, lui arrivant jusqu’après les genoux et que Momo lui avait offerte.  Elle n’avait presque plus envie d’y aller.

Elle sortit de la chambre.

  • Ben voilà, c’est beaucoup mieux maintenant, dit Momo en la revoyant
  • Bon bref, allons-y !
  • Mais, ne te fâches pas !!
  • Allons seulement !!

Elle n’avait plus envie d’y aller mais elle n’avait pas le choix en fait. Durant tout le chemin, elle bouda.

Momo essaya de l’amadouer au début mais comme elle n’était pas réactive, il laissa tomber et continua de conduire silencieusement.

***

De son côté, Aïcha avait finalement décidé de s’habiller chez elle quitte à affronter les remarques de sa famille. Il n’en manqua pas. Elle voulut sortir discrètement mais avant même de franchir le seuil de la porte, sa sœur la remarqua et lui posa des questions. Pour ne pas avoir à expliquer, elle lui promit tout simplement de tout lui dire une fois de retour. Mariama n’eut d’autres solutions que d’attendre. Elle la suivait du regard l’air étonnée, surtout lorsqu’elle vit jean lui ouvrir la porte de la voiture dès qu’elle sortit et s’engouffra dedans. Elle commença à s’inquiéter et pris une décision pour le bien de sa sœur.

Aïcha était tellement gênée. Elle ne savait comment se tenir face à la tournure des choses. Elle qui s’était apprêtée pour sortir avec Jean. Elle ne s’y faisait toujours pas et avait l’impression qu’elle dormait et qu’elle finirait par se réveiller.

Elle se rendit compte qu’elle ne rêvait pas quand en route, elle sentit regard de Jean insistant sur elle de temps à autres.

  • Aïcha, tu es vraiment très belle

Elle ne sut quoi dire d’autre qu’un « merci » plein de timidité.  Il continua de discuter croyant la détendre.

« Tu sais, je suis vraiment content que tu aies accepté de sortir avec moi ».

Cela ne fit que la crisper encore plus. Mais il insistait encore plus.

« Tu ne regretteras pas de m’avoir donné une chance, je t’assure, tu seras la femme la plus heureuse du monde à mes côtés, tu ne manqueras de rien. »

Elle ne sut trop quoi répondre. Heureusement que sauvée par le gong, il reçut un appel.

  • Allo oui, boy !!…Oui, je suis presque arrivé…ok à tout à l’heure

Il raccrocha et arriva presque en même temps au point rond devant l’hôtel, puis s’enfonça dans une rue juste après avoir tourné. Il ralentit devant un barrage et des agents de sécurité se mirent à scanner le dessous de la voiture avec des appareils. Ils leur demandèrent d’ouvrir leur sac afin de mieux vérifier s’ils n’avaient pas d’objet suspect. La sécurité était à son maximum. Après environ deux minutes, ils purent enfin entrer à l’intérieur de l’hôtel.

***

La soirée était vraiment très chic. L’endroit était magnifique. Les décorations étaient minimalistes combinant simplicité et classe. Tout était tout simplement parfait. Il y avait des lustres au plafond, les lumières donnaient l’impression d’être en plein jour et les invités étaient juste raffinés. Tout était juste …nouveau pour Aïcha, elle n’avait jamais vu une aussi bonne combinaison de…luxe.

Sally par contre ne se tenait pas. On aurait dit qu’elle était dans la rue, toute excitée, ne tenant pas en place. Dès qu’elle vit sa copine, elle interrompit sa discussion et la héla devant toute l’assemblée et pointa Momo devant un investisseur pour aller la rejoindre. Ce dernier sentit la gêne lui monter à la tête mais ne sut quoi faire. Il s’efforça de sourire et de garder son calme devant cette situation. Il trouva un autre sujet de discussion en rapport avec son projet et argumenta là-dessus. S’il pouvait disparaître  à cet instant précis, il l’aurait fait. Mais il se contenta simplement de garder son calme. Il réglerait tout ça plus tard.

Sally avait oublié ce qui s’était passé chez elle et commençait à se plaire à cette soirée. Elle touchait à tout, mangeait tout, buvait tout. Elle ne se tenait pas.  Elle commença à discuter avec Jean et Aïcha.

Sally : Alors, vous êtes ensemble maintenant ?

Aicha : Sally ! Tiens-toi un peu ! Tout le monde te regarde !

Jean : Oui, on est ensemble !!

Sally : Oooh ! Petite cachotière ! Quand allais-tu me le dire ?

Aïcha fut comme prise entre le marteau et l’enclume  ne sachant que faire. Sauvée pour la deuxième fois de la soirée, quelqu’un prit le micro pour prononcer un discours afin d’ouvrir la cérémonie et de présenter les différents projets. Tout le monde prit place au niveau des tables du dîner.

 

Tout alla très vite et rapidement, deux heures étaient passées et la soirée tirait à sa fin.

Au finish, les choses s’étaient très bien passées pour Momo et il avait même put avoir quelques rendez-vous en cours de semaine. Tout était bien jusqu’à ce que Momo vit un homme dans la foulée. Un homme très charismatique. Lui aussi le vit et le reconnut. Ils traversèrent tous les deux la foule avant de rencontrer finalement au milieu de la salle. Ils se saluaient chaleureusement et discutait gesticulant.

Sally s’approcha d’Aïcha et lui tapota l’épaule en pointant l’homme du doigt.

  • Je vois mal ou bien c’est lui qui est vraiment en train de parler avec Momo
  • J’aimerais te dire non mais on dirait qu’il lui ressemble de plus en plus
  • Mais bien sûr que c’est lui !
  • Oh mon Dieu, qu’est-ce qu’il fait là ?

Avant que les filles ne puissent digérer toutes les informations, Momo tirait déjà l’homme par le bras lui demandant de venir rejoindre ses trois autres amis. Elles auraient pris la fuite, si elle le pouvait.

 

Vous voulez connaître la suite et savoir qui est l’homme qui fait autant peur à Aïcha et Sally, restez connectés Lundi !!

Allez voir les nouveaux auteurs de Carvi Writer sur le site www.carviwrite.com et restez à l’écoute pour le tome 2 de « l’autre côté de l’amour » dont la date de sortie vous sera très bientôt communiqué. Très bonne lecture !!!

 

#CarviWriter

#NouveauxAuteurs

#LautreCoteDeLamour

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>