Chapitre 10

Chapitre 10

Le jeudi, Sally reçut un appel de Jean. Elle fut surprise par sa requête inhabituelle mais elle acquiesça tout de même.

  • Sally, est ce qu’on peut se voir au resto « borou guedj » vers 18 heures ?
  • Euh…Oui, pourquoi ?
  • Juste pour prendre un verre, discuter, cela fait un bon moment qu’on ne s’est pas vus, ce n’est pas bien d’abandonner ses amis comme ça hein
  • Ok…je vois…
  • Viens s’il te plaît, ce sera super

Le soir comme convenu, même si  elle n’en avait pas l’enthousiasme, Sally s’efforça et alla au resto indiqué près de la mer. Elle ne comprit rien de ce qui se passait quand elle a vu Momo de l’autre côté du resto en train de manipuler son téléphone, elle ne sut trop si elle devait s’enfuir en toute vitesse ou tout simplement aller lui dire bonjour. Cela faisait un moment qu’elle le fuyait. Elle ne décrochait plus à ses appels, ne lui parlait plus. Elle s’était résignée à le laisser partir même si cela lui faisait extrêmement mal. Elle n’avait pas l’habitude de tout subir et cet homme lui faisait perdre tous ses moyens et toutes ses résolutions passées. Elle était de plus en plus triste mais préférait s’éloigner de lui pour son propre bien.

Elle prit sur elle et alla s’asseoir ailleurs et se mit à manipuler son téléphone en attendant Jean. Elle attendit une bonne trentaine de minute, il faisait presque 19 heures et elle devait rentrer. Elle appela jean mais il ne décrochait pas. Elle commençait  à paniquer un peu, surtout que Momo l’avait repérée et lui avait fait signe de la main. Elle se dit qu’il fallait peut être qu’elle rentre. Jean avait sûrement un empêchement de dernière minute. Oh non ! Momo se leva et se dirigea vers elle. Tout sauf ça !! Elle ne  voulait plus le côtoyer, elle souhaitait l’oublier le plus rapidement possible.

Mais lui, fit le premier pas vers elle. Il s’assit donc à sa table.

  • Sally, sally, sally…tu sais que je t’aime ? j’ai beau faire semblant de me faire à cette situation mais je ne peux pas, je ne souhaite surtout pas que toi et moi soyons des ennemis pour des malentendus
  • Ecoutes Momo, je vais y aller, j’ai des cours à réviser et là, il commence à se faire tard

Elle se leva prestement rangeant nerveusement son téléphone dans son sac.

  • Sally ?

Elle se retourna, la questionnant du regard.

  • Tu attendais qui ? demanda-t-il la fixant

Ce regard l’a déboussolée. Elle eut peur de retomber dans ses bras rien que pour ce regard.

  • Qu…quoi ?
  • Pourquoi t’es venue ici ? qui est ce que tu attendais ?
  • Qu’est-ce que ça peut te faire ?
  • Non Sally ne jouons pas à ça, tu me disais toujours tout !
  • Ça c’était avant que tu me trompes !
  • Te tromper ? Mais d’où tu sors ça ?
  • Mais reconnais la vérité, tu me dois bien ça au moins !!
  • Non arrêtes ça, je ne t’ai jamais trompée, pourquoi tu t’obstines ?
  • Et Maguette !!
  • Mag…Maguette, c’est ma cousine !!
  • Quoi ??
  • C’est pour cette raison qu’elle est autant présente, mais entre nous, c’est finit depuis longtemps, je ne vois pas pourquoi tu t’en fais, tu n’as pas d’ami avec qui tu t’entends bien toi ?

Elle se rassit. Un fou rire la prit. Elle ne savait même pas pourquoi elle riait. La surprise. La déception. Elle ne pouvait définir ses émotions. En tout cas, elle se sentait tout d’un coup soulagée, comme débarrassée d’un poids énorme.

  • T’es incroyable Momo, que me réserves-tu après ça ?

En pensant à ce qui allait se passer après, elle venait d’ouvrir une porte et disait ainsi qu’elle était prête à continuer avec lui.

  • C’est la seule chose que tu ne savais pas, je t’ai tout dit !
  • Si tu le dis…
  • Alors on recommence…qui est ce que tu attendais ?
  • Toi d’abord !!
  • Moi j’attendais Jean !
  • Jean ??

Elle prit un air interloquée. Elle venait de tout comprendre.

  • Qu’est-ce qu’il y a ? demanda-t-il
  • Je l’attendais aussi…Jean !

 

Ils se regardèrent un moment comme pour se dire : « On a découvert quelque chose ». Comme s’il venait de trouver un trésor. Ils se mirent à rire comme des fous, sans arrêt.

***

Jean n’attendait que ce moment-là et Aicha n’avait personne d’autre vers qui se tourner pour demander cela.  Elle voulait réconcilier ce couple. Non. En fait, elle n’en avait rien à faire, elle voulait juste que sa copine soit heureuse. Et en plus, elle n’avait pas aimé la manière dont Sally lui avait parlée.

Elle se dit qu’elle ferait ce qu’il y avait à faire quoiqu’il arrive.  Il valait mieux le faire que de regretter de n’avoir pas  essayé. C’était son idée et elle se disait que plus tard sa copine la remercierait. Pour l’instant, elle devait juste agir.

Mais il y avait un prix à payer et elle se dit que ce n’était pas trop cher pour ce qu’elle voulait. Jean lui avait clairement dit :

  • Je ferais tout ce que tu veux ma chérie mais à une seule condition !
  • Laquelle ?
  • Un dîner, ce samedi !
  • Jean…toi aussi !! je te demande un service et tu veux profiter de moi !
  • C’est mon dernier offre, répondit-il ironique
  • Fais le d’abord, s’il y a du résultat, alors j’accepterais !!
  • Marché conclut !

Jean avait alors appelé Momo puis Sally et leur avait donné rendez-vous au même endroit à la même heure puis était resté silencieux. Elle ne décrochait plus les appels à partir du moment où il savait qu’ils étaient déjà arrivés sur place. Il prenait juste l’appel qui confirmait que l’une ou l’autre était en route et leur disait d’appeler à nouveau une fois sur place.

***

Le vendredi, Sally vint à la fac rayonnante. Il suffit à Aicha de bien la regarder pour se rendre compte que son plan avait marché.

  • On s’est rabiboché, dit-elle à sa meilleure amie souriante
  • Tu l’as revu hier n’est-ce pas ?
  • Oh oui !! c’est Jean qui a…attends un seconde…comment tu sais que je l’ai vu hier ?
  • C’était vous n’est-ce pas ?
  • Qui ça ?
  • Toi et Jean !! C’était votre plan depuis le début n’est-ce pas ?
  • Je n’ai aucune idée de quoi tu parles, dit-elle, les yeux rivés sur l’écran de son téléphone
  • Aicha ?
  • Oui, répondit-elle en la regardant
  • Merci pour tout !
  • Je savais que tu finirais par me remercier !
  • Ne fais pas la grosse tête pour autant !!
  • Tu n’as même pas idée du prix que je dois payer pour que tu deviennes rayonnante comme avant !
  • Ça y est tu prends la grosse tête !
  • Sérieusement !! Je dois dîner avec Jean !

Sally fut interdite devant la révélation de son amie. Elle se mit à sourire d’un sourire mystérieux, plein de sous-entendus.

  • Ne commences pas à imaginer, je vais juste dîner, sans plus
  • Si tu le dis, répondit Sally en se raclant la gorge sans vraiment y croire, on verra bien !
  • Toi alors !!!

 

***

Aicha passa l’appel qu’elle repoussait depuis quelques heures, hésitantes

  • Allo Jean !
  • Oooh ma chérie, comment tu vas ?
  • Arrêtes de m’appeler « ma chérie » !
  • Pourquoi pas puisque tu l’es !
  • Bon ! je t’appelle juste pour te dire que…qu’il y a du résultat ! dit-elle, non sans gêne
  • Du résultat !? genre ?
  • Enfin…Sally est de nouveau avec Momo
  • Yeeeeyy !!! C’est super ! alors on fait quoi ?
  • Euh…Ben…Je…
  • Alors on se dit à Samedi !
  • Oui, oui, comme convenu !
  • Super, n’est-ce pas tu habites vers Soumbédioune au bord de la mer ?
  • Oui, c’est ça !
  • Je viendrais te prendre, ça te va à 19 heures ?
  • Oui, 19 heures, ça me va
  • Super, je suis vraiment très content, conclut-il avant de prendre congé

Elle s’affala sur le lit après l’appel, se posant plein de questions.

Restez connectés pour voir la suite de cette histoire lundi à 11 heures piles !!

Allez voir les nouveaux auteurs de Carvi Writer sur le site www.carviwrite.com et restez à l’écoute pour le tome 2 de « l’autre côté de l’amour » dont la date de sortie vous sera très bientôt communiqué. Très bonne lecture !!!

 

#CarviWriter

#NouveauxAuteurs

#LautreCoteDeLamour

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>